Mon argent zéro fossile

Demandons aux plus grandes institutions financières suisses de désinvestir des énergies fossiles.

Mon argent zéro fossile

A Cancun, en 2010, les chefs d’Etat et de gouvernements se sont mis d’accord pour éviter un réchauffement sur Terre de plus de 2°C. Le dernier rapport du Giec indique que pour respecter cet objectif, il faut laisser sous terre les deux tiers des réserves fossiles connues. Or, au lieu de ralentir ses opérations, l’industrie fossile redouble d’efforts pour extraire toujours plus de pétrole, de gaz et de charbon du sous-sol. Voyant l’Arctique fondre, elle s’y précipite pour forer.

Le modèle d’affaires des entreprises fossiles est incompatible avec la stabilité du climat. Dès lors, soit les sociétés laissent cette industrie continuer sur sa lancée et la planète deviendra invivable. Soit, poussées par la contrainte climatique, elles réussissent à réaliser une transition énergétique qui fera chuter la valeur des actifs de l’industrie fossile, créant ainsi une « bulle carbone ».

La place financière suisse, les banques, les assurances et tous les investisseurs publics ont une très lourde responsabilité dans cette affaire. Ils ont le choix entre investir dans la transition énergétique et préserver le capital qu’elles gèrent ou continuer d’aggraver le dérèglement du climat.

Demandez des comptes aux principaux investisseurs suisses ! Envoyez des courriels à la Banque nationale suisse (BNS), à l’AVS, à la Suva, à Publica et à Swiss Re pour savoir s’ils investissent dans l’industrie fossile et/ou leur demander de prendre leurs responsabilités.

Voici quelques données sur les institutions ciblées dans cette campagne :

 

Suva, Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents

Avec une fortune de 46 milliards de francs, la Suva, Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents, est l’un des trois plus gros investisseurs publics suisses. Elle porte une responsabilité particulière vis-à-vis des générations présentes et futures.

 

Caisse fédérale de pensions PUBLICA​

Avec une fortune de près de 40 milliards de francs, Publica, caisse de pension de la confédération et de vingt autres institutions publiques, est la plus grosse caisse de pension de Suisse. Elle a 1,5 milliard de francs investit dans l’industrie fossile. 

 

Fonds de compensation AVS/AI/APG

Avec une fortune de 30 milliards de francs, les fonds de compensation de l’Assurance vieillesse et survivants (AVS), de l’Assurance invalidité (AI) et de l’Assurance perte de gain (APG) comptent parmi les trois plus gros investisseurs publics suisses. Depuis cette année et pour éviter de participer à la spéculation sur les denrées alimentaires, ces investisseurs renoncent à investir dans les matières premières agricoles et le bétail. Ce qui signifie qu’ils pourraient aussi prendre en compte le climat. 

 

Banque nationale suisse (BNS)

Afin de garantir la stabilité du franc suisse, la Banque nationale suisse (BNS) possède des milliards de devises qu’elle place dans les bourses internationales. Début juin, un article paru dans le Journal du dimanche dévoilait le montant de 2 milliards de francs d’avoirs de la BNS placés dans l’industrie fossile états-unienne. Les directives de sa politique de placement prescrivent pourtant clairement de renoncer à investir dans des entreprises qui agissent contre les droits humains ou qui causent des dommages environnementaux graves.

 

Swiss Re

Swiss Re est le deuxième plus gros réassureurs de la planète : il assure les assurances.

 

Credit Suisse

Credit Suisse arrive au douzième rang sur la liste des vingt banques les plus engagées dans le charbon – extraction et exploration dans les centrales électriques –, juste après la Banque de Chine.

 

UBS

UBS arrive au treizième rang sur la liste des vingt banques les plus engagées dans le charbon – extraction et exploration dans les centrales électriques –, juste après le Credit Suisse et la Banque de Chine.

Sur les sites web de 350.org, tu peux trouver les dernières nouvelles du mouvement global.

Dynamique mondiale

Plus de 500 institutions gérant, au total, 3400 milliards de dollars ont vendu ou vont vendre leurs titres dans les entreprises fossiles. De septembre à décembre 2015, le désinvestissement a crû de 25 % dans le monde. La ville d’Oslo, engagée depuis mars 2015 à bannir le charbon de son fonds de retraites (8 milliards de dollars), a étendu ce bannissement à toutes les énergies fossiles. C’est la première capitale à désinvestir totalement. Munster, première ville allemande à désinvestir de tous les agents fossiles, croule sous les demandes de conseils d’autres villes. En septembre, la Californie a adopté une loi qui oblige les fonds de pension publics à sortir du charbon. La prestigieuse London School of Economics s’est aussi engagée à désinvestir de toutes les énergies fossiles.

http://gofossilfree.org

 

Poudre aux yeux

Le 1er juin, lors du Congrès mondial du gaz à Paris, six entreprises d’énergies fossiles – British Gas, BP, ENI, Shell, Statoil et Total – ont signé un appel pour une taxe carbone mondiale. S’agit-il d’une conversion ? Ces entreprises ont-elles vécu une épiphanie ? Une étude de l’ONG britannique Inflluence Map révèle que non. Dans leur travail de lobbying, ces entreprises manœuvrent pour empêcher toute taxation du carbone. L’étude, qui s’appuie sur 10 000 documents, montre que les pétroliers européens s’opposent tout aussi  agressivement que leurs cousins ExxonMobil et Chevron à toute régulation climatique.

http://influencemap.org

 

fossil-free.ch popularise le désinvestissement des combustibles fossiles en Suisse. D'une part nous informons le public sur le désinvestissement et nous promouvons le dialogue entre les assurés et clients avec leur caisses de pension, banques et assureurs. D'autre part nous informons les invéstisseurs sur les risques des investitions dans les énergies fossiles et, si ils le désirent, nous pouvons les assister lors de leur désinvestissements.

LaRevueDurable est une revue franco-suisse sur l’écologie, la durabilité et la transition. Elle s’est engagée à animer en Suisse et en France la campagne de désinvestissement des entreprises d’énergies fossiles, notamment en faisant connaître son dossier spécial sur le désinvestissement. 

Nos partenaires sont Association Climat GenèveGrand-Parents pour le ClimatCoordination Climat Justice Sociale et Noé21.

Récemment signé par:

Herbert, Paunzhausen (DE) il y a 2 semaines

Roman, N/A (CH) il y a 4 semaines

Sophia, Zürich (CH) il y a 4 semaines, 1 jour

Marie-Hélène, St-Etienne (FR) il y a 1 mois

Barbara, Zürich (CH) il y a 1 mois, 1 semaine

Philipp, Zürich (CH) il y a 1 mois, 1 semaine

Nikol, Münchenstein (CH) il y a 1 mois, 3 semaines

Klemens, Frauenfeld (CH) il y a 1 mois, 3 semaines

Peter, Basel (CH) il y a 1 mois, 3 semaines

27921

déjà 27921 courriels, ensemble nous atteindrons 30000

Participer

Tu peux ajouter ta banque, ton assurance, ou ta caisse de prévoyance.

Ajouter

À: UBS

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] A l'attention de Monsieur Sergio Ermotti Directeur Général UBS Cher Monsieur, Je m’inquiète au sujet de vos crédits à l’industrie fossile. Depuis 2005, votre banque a accordé 12 milliards de ...

À: Credit Suisse

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] Cher M. Thiam, Je m’inquiète au sujet de vos crédits à l’industrie fossile. Depuis 2005, votre banque a accordé 13 milliards de francs de prêts à l’énergie la plus polluante qui soit : le charbon. ...

À: Swiss Re

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] Cher M. Raaflaub, Par votre activité, vous êtes mieux au courant que quiconque des impacts massifs du changement climatique sur le monde. Toutefois, je m’inquiète au sujet de vos investissements ...

À: Banque Nationale Suisse

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] Cher M. Jordan, La BNS est le pilier de la politique monétaire de la Suisse. A ce titre, votre institution travaille pour le bien collectif. Toutefois, je suis choqué/e d’apprendre par la press ...

À: Fonds de compensation AVS/AI/APG

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] Cher M. Netzer, Les revenus des placements de l’AVS sont cruciaux pour assurer le système de retraites et la stabilité sociale en Suisse. A ce titre, votre institution travaille pour le bien collec ...

À: Caisse fédérale de pensions PUBLICA

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] Cher M. Hinder, Les revenus des placements de Publica couvrent les rentes de vos assurés et maintiennent leur pouvoir d’achat. A ce titre, votre institution travaille pour le bien collectif. Tou ...

À: SUVA

Sujet: Contenir le réchauffement climatique

De: Moi


[edit] Cher M. Dürr, Les revenus des placements de la Suva sont très utiles pour accroître la prévention et couvrir les coûts des accidents. A ce titre, votre institution travaille pour le bien collectif. ...

Vos données resteront confidentielles et seront utilisées uniquement pour vous tenir au courant de la campagne.